vendredi 16 avril 2021

Plateau de Daux

 Temps un peu frais mais très ensoleillé, le printemps n'est pas encore vraiment là mais tout est prêt.



jeudi 8 avril 2021

Plantation d'arbres sur le bord du canal de la Garonne

 Grand beau temps, il faut en profiter. J'ai donc refait ma boucle de 48 km direction Saint Jory et j'ai remarqué que plein de petits arbres avaient été plantés tout au long du canal. Bon, ils ont l'air mal en point, toutes les feuilles sont sèches. Heureusement j'ai vu quelques bourgeons qui perçaient, j'espère que ça va bien se passer. A suivre. Toujours agréable d'avoir un peu d'ombre en plein été.

Et, revenant par Seilh, j'ai vu un cycliste qui sortait d'un chemin que je ne connaissais pas. Ni une ni deux, je l'ai emprunté et, surprise, j'ai découvert un passage charmant avec un beau petit lac qui conduit à la passerelle. Bon, il y a une partie non goudronnée, ça s'adresse aux VTC et VTT uniquement. Je crois bien que je vais définitivement adopter ce passage qui, en plus d'être joli, permet d'éviter un petit bout de circulation.





mercredi 17 février 2021

La saucisse de Toulouse !

 La semaine dernière j'avais déjà goûté le sandwich au magret de canard et au foie gras poêlé, quand on fait presque 50 km de vélo on a le droit ! Mais après les avoir vues mijoter en vitrine, je rêvais d'essayer ce samedi le sandwich à la saucisse de Toulouse et aux oignons. Voilà, c'est chose faite. 

La restauration à emporter me fait décidément découvrir de nouvelles saveurs, je ne fais plus bêtement du vélo, je vais quelque part pour me régaler. Et en plus je suis solidaire. C'est à La réserve, 8 rue Jean Suau à Toulouse bien sûr.





lundi 11 janvier 2021

Purge du canal latéral de la Garonne

 Hier j'ai fait une grande boucle, 67 km, Toulouse, Saint Jory, Ondes, Grenade, Merville, Aussonne et retour... Voici l'allure du canal latéral à la hauteur de l'écluse d'Espinasse. C'est toujours surprenant.

Aujourd'hui j'ai refait la boucle inverse en plus court, seulement 47 km, mais le froid était si intense que de la glace s'est formée à l'intérieur de ma gourde ! Cela ne m'était encore jamais arrivé même quand je faisais du vélo en plein hiver dans le Vercors. J'ai quand même mangé dehors, je sais c'est bizarre mais j'adore ça. 😜





samedi 2 janvier 2021

Le parcours en rond du parc Andromède à Blagnac

C'est au printemps le rendez-vous des amoureux et à cette saison, quand il y a beaucoup d'eau, celui des canards. C'est une pure merveille. 

Attention quand même à vélo que ce soit bien sec et s'il a gelé il vaut mieux s'abstenir d'en faire le tour.



Mais récemment des ??? , je ne trouve pas de qualificatif, ont eu la brillante idée de faire brûler précisément ici un engin à moteur, sans doute volé. Pfff...

vendredi 1 janvier 2021

Nouvelle statue de James Colomina à Toulouse

J'avais lu je ne sais plus où que le sculpteur toulousains James Colomina avait encore sévi à Toulouse avec une nouvelle statue rouge dans le style qui le caractérise.

En ce premier de l'an j'avais décidé de faire une belle boucle Toulouse - Saint Jory, 45 km, et je suis donc passé place de Belfort où se trouve sa dernière œuvre. La voici :




Mes nouvelles sacoches Vaude

 Ces derniers temps je suis sorti quasiment tous les jours pour faire une balade d'environ 35 km quel que soit le temps.

 Je me motivais en allant chercher ma pitance quotidienne à Daux au bar restaurant "Chez les filles" qui comme de nombreux restaurateurs s'est adapté et propose la vente à emporter. 

Mais le mois de décembre étant ce qu'il est, j'ai mis à rude épreuve tous mes équipements de pluie !

J'ai pu ainsi mesurer que l'étanchéité de mes vieilles sacoches était toute relative. 

Je me suis donc offert une paire de sacoche Vaude, 48 litres de contenance totale pour l'ensemble. Bon, la couleur jaune ça fait un peu postier mais on me verra de loin. Tant qu'on ne me demande pas si j'ai du courrier...

dimanche 16 août 2020

Aller à Moissac par le canal latéral à la Garonne

Belle découverte du cyclotourisme pour la quasi totalité des participants pour ces deux jours de balade le long du canal latéral. Il y a Fabienne, Pamela, Philippe, Jesus et moi-même, Claire étant malade n'a pas pu venir au dernier moment mais elle nous rejoindra au restaurant et à l'hôtel. 

Presque 140 km aller retour, une belle performance pour tout le monde et souvent un record personnel, cette distance était une première pour beaucoup mais le temps était suffisamment clément pour que nous arrivions à Moissac presque frais. Le retour a été un peu plus compliqué à cause de la chaleur mais tout s'est bien passé.

Nous rencontrerons énormément de cyclistes et de cyclotouristes, des confirmés et des débutants repérables à leurs équipements. C'est toujours avec énormément de plaisir que je constate enfin l'essor de cette activité.


Le matin, le temps est légèrement couvert mais nous comprendrons le lendemain que ce n'est peut-être pas plus mal...


Une petite pause sur l'aire de Grisolles où nous apprécierons de nous rafraîchir le lendemain.



Nous mangeons à Montech. Tout le monde est en forme. Petite visite au bar du coin où nous prenons un café et certains une glace....



On a quand même réussi à se perdre sur le canal, une performance !



Je ne sais plus pourquoi nous rions à ce moment précis mais cela a été quasiment comme ça pendant tout le trajet.


Le port de Castelsarrasin, très joli village pour ce qu'on en voit à partir du canal, ça donne envie d'y vivre.


Les mauvaises langues diront qu'on a fait tous les bistrots...


Le serveur a de la répartie, très sympathique.




Le pont-canal du Cacor qui enjambe le Tarn. D'où vient et que signifie ce nom ? Quelques pistes ici dans Nom de lieux et de personnes de Moissac.


Quoi qu'il en soit, à chacun sa technique, plus ou moins périlleuse, pour le traverser.



Arrivée à Moissac.


Nous dormons au Chapon fin et mangeons le soir à Lou Grill juste à côté.
Après nos courses du matin au marché local, nous passons devant l'Abbaye Saint-Pierre.


Et nous retrouvons une des passerelles du canal.






Voilà, voilà, nous nous retrouvons le soir à la maison, chacun devant récupérer ses affaires que Claire avait ramenées en voiture et, du coup, ayant improvisé une grillade de magrets de canard et quelques pâtes nous terminons ce périple par une excellent soirée autour d'un petit repas.


mercredi 29 juillet 2020

Pont-canal de l'Hers

 En reconnaissance pour une future randonnée de deux jours, je suis allé avec Pamela, Philippe et Jesus jusqu'au Pont-canal de l'Hers qui permet au canal latéral à la Garonne d'enjamber la rivière l'Hers, son nom complet est l'Hers-Mort, après Saint Jory, direction Bordeaux.

Il faut noter qu'il y a deux Pont-canaux de l'Hers, celui que je viens de décrire et un autre à Gardouch qui est lui enjambé par le Canal du Midi de l'autre côté de Toulouse, direction Narbonne. Les deux canaux, le Canal du Midi et le Canal Latéral sont désignés ensemble sous le nom de Canal des Deux-Mers et permettent de joindre la Méditerranée à l'Atlantique 

Malgré deux crevaisons, événement exceptionnel, nous nous sommes régalés avec un petit périple d'environ 40 km, en passant par Seilh, la passerelle et en innovant un nouveau parcours pour rejoindre le canal en suivant un autre groupe de cyclistes en qui nous avions confiance mais qui étaient en réalité encore plus perdus que nous... 


dimanche 26 juillet 2020

A la Fine Gaule !

Petite visite avec Marc et Sylvie aux étangs de la Fine Gaule, le club de pêche de Beauzelle aux "Quinze sols" près de Toulouse. Les étangs sont d'anciennes gravières réaménagées, le cadre est idyllique, très reposant et les pêcheurs sont sympas.


dimanche 19 juillet 2020

Ah la Drôme, toujours un plaisir !

Je ne me lasse pas de retrouver cette partie de la Drôme, Romeyer, Die, Marignac, Chamaloc et le col de Rousset.

Romeyer


Les rues confidentielles de Die.



Je suis déjà amoureux des guitares mais celle-ci m'a tapé dans l’œil...


Du côté de Marignac...



Retour vers Chamaloc et ses champs de lavande.




Une de mes nombreuses pauses pendant la montée du Col de Rousset...


A chaque fois, quand j'arrive au col et que je photographie les lacets parcourus je me dis qu'il ne faut quand même pas être bien cintré pour prendre du plaisir à faire ça...