mardi 24 mars 2009

Seyssins Saint-Nizier-du-Moucherotte

Ce dernier mercredi Félix fait du ski, il fait beau et bien que la température soit encore basse, le soleil brille. Une envie comme ça de faire la montée de Saint-Nizier-du-Moucherotte. Ca doit bien faire une douzaine d'années que je ne l'ai plus faite. Trop raide, trop de circulation font que j'ai toujours évité cette montée et particulièrement le week-end. Mais en ce moment j'ai la pêche - ça doit être le printemps - et on est en semaine...

Vue sur les lacets en cours de montée. En bas, Grenoble, et au fond, la chaîne de Belledonne.

Une petite photo à la hauteur de la tour sans Venin histoire de souffler un peu...

Un peu plus haut, on ne voit plus Grenoble seulement les montagnes.

Les trois pucelles. C'est le nom de ces pitons rocheux juste à côté de la piste de saut, vestige du passé olympique de Grenoble en 1968.

A l'entrée du village de la neige et le rappel de son passé résistant. Pendant la 2ème guerre mondiale un immense drapeau français fut déployé au sommet du Moucherotte dominant Grenoble en signe de provocation pour marquer la zone libre.


Là, j'ai encore chaud : monter ça réchauffe.

Ne vous y trompez pas : il fait en réalité un froid de canard mais je suis équipé comme il faut pour la descente qui, de plus, se trouve à l'ombre maintenant. Je n'ai cependant que des mitaines, j'ai oublié mes gants : je vais le regretter tout à l'heure... Brrr !

Ah celle-là je suis content de l'avoir faite. Il est pas beau mon Chabal ?

1 commentaire:

Kraxpelax a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.