lundi 7 octobre 2019

Le Réseau Express Vélo (REV), 13 itinéraires cyclables à Toulouse et sa région

C'est le projet, coordonné par Tisséo, de 13 itinéraires cyclables avec continuité des pistes sans obstacles !

Pour les délais de réalisation, j'ai vaguement compris que cela allait s'échelonner entre 2020 et 2030 mais comme dit le proverbe africain : "Longtemps met la banane à se courber" (d'après le film La vie scolaire)...

Plus d'infos dans le Mag de Tisseo et sur le site de 2p2R.


mardi 24 septembre 2019

Ercolano ou Herculanum

Nous avons finalement choisi de visiter Herculanum plutôt que Pompei dont la réputation nous semblait meilleure.

On a pas mal marché mais c'est un régal permanent. Toute cette architecture, ce raffinement, vieux de 2000 ans sont vraiment surprenants.

Le groupe prend enfin une pose sérieuse devant ces vestiges chargés d’histoire !




Une autre sujet de surprise est la représentation des hommes quasiment toujours nus alors que les femmes sont habillées.

Même si cela peut se révéler amusant tel cet Hercule saoul.

Visite de Cetara

Journée bien méritée de repos dans les rues en pente de Cetara.

Je suis toujours étonné par la taille des cafés, ici c'est un café double ! Mais ils sont délicieux.

Cetara est connue pour ses produits alimentaires, principalement à base de poisson (thon et anchois en particulier). Les spaghetti à la "colatura" d'anchois, qui est le produit de la fermentation de l'anchois : l'ancien "garum" des Romains. Regardez dans la fiche Wikipedia de Garum, on parle de Cetara !



samedi 21 septembre 2019

De Lecce à Cetara

Notre parcours vélo est terminé mais nous allons passer quelques jours dans la maison familiale de Pascale à Cetara. La version Cetara du Wilipedia italien est beaucoup plus étoffée...

Cela fait environ 300 km que nous avions prévu de faire en train avec deux escales.

Mais à partir de Brindisi notre train est annulé et est remplacé par un bus... Bref, après le taxi, le train, le bus, encore des trains, un bateau et un peu de marche à pied nous arrivons enfin à Cetara, petit village magnifique les pieds dans l'eau et la tête dans la montagne.

Debout depuis 6 heures du matin, nous avons passé la journée à dormir, à jouer au tarot et à rigoler.


vendredi 20 septembre 2019

Retour à Lecce 2

Nous apprenons à goûter les huiles locales à la Masseria Cornula et le vin aussi, mais ça nous savions faire.

Au bord du chemin, nous trouvons une petite chapelle originale, la crèche y est représentée entièrement en pierres.

Arrivés à Lecce, nous mangeons au "3 rane ristoro" que Carlo nous présente comme le bouquet final gastronomique. Et c'était vrai.

Notre périple à vélo est terminé, nous nous sommes tous régalés.

Mais nous avions un secret, voici le chant qui nous a permis de tenir bon dans les moments difficiles :

El vélo, el vélo Solex !
Est' ouna macchina nueva
Que va com'oun avion'
A condicion', a condicion'
De pédaler com'oun couillon'.


Retour à Lecce 1

42 km. Le temps est couvert le matin mais le soleil finira par être présent.

Nous nous arrêtons à Nardò sur la piazza Salendra encadrée de quatre églises !

Marc en profite pour faire la pub de son plat préféré, la frise salentine.

Nous sommes rejoints par les belges, des flamands en fait, heureux de pratiquer leur français avec nous.


4ème repas gastronomique à Santa Caterina

Cet après-midi, il pleut à verse. Entre deux parties de tarot, nous encourageons les anglais et les suédois que nous voyons passer, complètement trempés.

Notre restaurant, la Villa Li 4 Fumari, se trouve dans le village voisin, Santa Caterina, à 20 minutes à pied et heureusement il ne pleut plus le soir.

Le repas est comme d'habitude un régal et nous partageons notre table avec un couple de canadiens qui, partis, un jour après nous, nous ont rejoint.


jeudi 19 septembre 2019

Boucle Galatone Nardò 2



Marc et moi continuons notre périple jusqu'à Nardò où nous sommes stupéfaits par le nombre d'églises.








On en croise une à chaque tour de roue et comme si ça ne suffirait pas, elles sont construites l'une en face de l'autre. Comme disait un des anglais : "Church again..."

















Bon, mais c'est très joli même si parfois les décors sur les frontons nous laissent perplexes.

























En revenant nous passons près d'oliviers énormes, ils font penser à des baobabs.

Nous rejoignant la fine équipe et mangeons de nouveau au port. On a décidé de déjeuner léger mais comme on peut le voir sur la photo, c'est encore loupé.


Boucle Galatone Nardò 1

Aujourd'hui nous restons à Santa Maria al Bagno et il était prévu de faire une boucle dans la région alentour.

Mais un vent de fronde s'est levé dans l'équipe pour un tas de mauvaises raisons : une belle piscine, une plage privée, le mauvais temps annoncé, la fatigue, etc.

Bref, seuls Marc et moi partons pour une petite boucle de 25 km.

Nous allons à Galatone et après avoir bu un espresso, nous visitons la splendide basilique romane pour trouver à la sortie les suédois, les anglais et Carlo l'organisateur du tour. Tout le monde est content de se retrouver.


mercredi 18 septembre 2019

D'Alliste à Santa Maria al Bagno 2

Nous atteignons et visitons rapidement l'île de Gallipoli reliée à la terre ferme par un pont puis nous allons à notre rendez-vous de dégustation au Salento Bike Cafè, jus de fruit et produits locaux.

Sans compter le repas du soir, excellent, dans un restaurant face au port de Santa Maria al Bagno

Bref, nous avons encore trop mangé aujourd'hui...



D'Alliste à Santa Maria al Bagno 1

40 km, à part la montée du départ pour passer par la Madonna Dell'Alto, l'ensemble du parcours longe la côte et est sans dénivelé.

Pourtant nous arrivons tous très fatigués. Les 5 jours de vélo sous le soleil commencent à se faire sentir.

Nous avons revu avec plaisir les anglais, tout à l'air d'aller bien pour le blessé.

Nous nous sommes baignés plusieurs fois, et j'insiste malgré les moqueries pour que nous ayons toujours nos montures en vue, traumatisé que je suis par les vols, j'ai déjà donné.

Lors des nombreux choix auxquels nous serons confrontés, ma participation aux débats se limitera souvent à : "Tant qu'on voit les vélos..."

Nous mangeons à midi dans un restaurant de bord de plage et, surprise, c'est étonnamment bon.




mardi 17 septembre 2019

De Santa Maria di Leuca à Alliste 2

Sylvie nous montre ses talents pour récolter et préparer des figues de barbarie. Claire et moi n'en avions jamais goûté.

Petit événement dramatique aujourd'hui, nous rattrapons le groupe des anglais et un des leurs a chuté sans manifestement d'autre raison que la fatigue et s'est fait une vilaine plaie sous le bras.

Bien que nous les ayons aperçus à la halte dégustation de produits locaux à la ferme i Contadini, encore du pain rassis dirait Marc en plaisantant, nous ne les verrons pas ce soir à Alliste, nous espérons que tout va bien pour eux.

Sinon l'hôtel Giardino del Pini est superbe, la piscine magnifique et le repas, qui nous est réservé sur place, est sublime.

Nous passons une excellente soirée.


De Santa Maria di Leuca à Alliste 1

53 km sous le soleil. Chaud, très chaud.

A part deux ou trois passages bien raides où nous avons été plusieurs à mettre pied à terre, le parcours est plutôt plat. Il est en tout cas superbe, sur des petites routes bien tranquilles dont parfois la végétation recouvre une partie... C'est vraiment calme.

Nous mangeons en bord de plage et les nageurs profitent de la Méditerranée.

La construction en pierres est un trullo avec son curieux escalier permettant de monter sur le toit. Il y en a en quantité, on en voit partout. C'était  des habitations temporaires ou permanentes de facture plutôt récente, la plupart sont réputées dater du XIXème siècle.

Ce matériau semble tellement ordinaire ici qu'il est même utilisé comme étai pour les branches fragiles des oliviers.