lundi 18 août 2014

Passa Païs : Mazamet - Saint-Amans-Soult - Courniou - Premian - Olargues - Mons



Notre troisième voie verte de la région encore dénichée grâce au site Passes Montagnes.


Départ de la gare de Mazamet. Nous laissons la voiture sur le parking.


Il pleut et le garde-boue du vélo de Claire frotte. Réparation dans de terribles conditions...


Des poules et des coqs en liberté...


On s'arrête pour manger. Il fait un rayon de soleil. Si, si, regardez bien.


On roule encore un peu, et après le grand tunnel de la Fenille (800 m), nous marquons une petite pause.


 Pour enfin arriver en vue d'Olargues, un des plus beaux villages de France.


 Nous arrivons à notre chambre d'hôtes, les quatr' farceurs située rue de la Comporte. Tout le village est à l'avenant, ruelles tortueuses et pentues.


Mais nous avons encore assez de forces pour monter tout en haut en vélo et visiter le château en ruine et sa tour.


Où nous avons une vue magnifique sur le pont du diable enjambant le Jaur.


Et nous terminons avec le marché biologique très animé et manifestement réputé qui se tient le 15 août.


Où nous mangeons une crêpe à la farine de chataigne et buvons un verre de jus de pomme. Bio, bien sûr.


Le lendemain nous récupérons nos vélos dans une autre ruelle.


Et nous poussons jusqu'à Mons et montons même une partie des Gorges d'Heric en vélo.


 Nous revenons par le même chemin. Ici le Pont Eiffel d'Olargues construit entre 1886 et 1889 !


Et reprenons un café à Olargues.


Un "selfie", comme on dit maintenant, d'un des rares endroits où la route est droite mais la pente est raide... Le train ne devait pas passer par là.


Au retour, le repas de midi à Premian.


Et nous retrouvons à Courniou la buvette de la Grotte de la Devèze où nous nous étions déjà arrêtés à l'aller. Un petit musée vaut le coup d'oeil, en particulier la maquette de la grotte. Et oui, le bar est au dessus d'un gigantesque trou ! Au fait, le musée est payant, ne faites pas comme nous qui l'avons visité et sommes partis sereins sans savoir qu'il fallait payer. Ce n'est qu'au chemin du retour que nous avons pris conscience de notre forfait !!!


A défaut de trains, les vaches regardent maintenant passer les cyclistes....


La voie verte est jalonnée de nombreux ouvrages, ponts et tunnels, plus ou moins longs, mais tous aussi beaux.


Et nous nous arrêtons pour dormir et manger à L'hostellerie des Cèdres à Saint-Amans-Soult où l'accueil et la restauration sont très proches de ce qu'on peut attendre d'une chambre d'hôtes (c'est un compliment).


Le lendemain, avant le retour sur Toulouse en voiture, nous faisons nos courses au tout petit marché du dimanche de Mazamet et y buvons un café à la terrasse.

dimanche 30 octobre 2011

On dirait un vrai !!!



Il est pas beau mon fils ?

Bon, la photo est de mauvaise qualité, je l'ai scannée à partir d'une photo papier prise pendant "l'épreuve" sur les bords de la Garonne...

samedi 24 septembre 2011

Una Revolución Tecnológica

Je ne pouvais pas passer sous silence l’avènement de cette découverte technologique sans précédent :

dimanche 10 juillet 2011

dimanche 26 juin 2011

Les yeux noirs, musique Tsigane, par Adam et Félix

Accompagnés au piano par Hélène, leur professeur,



Sous un autre angle,



Petit détail, bien qu'ils avaient étudié ce morceau depuis quelques temps déjà chacun de leur coté, la priorité avait été donnée à l'examen de musique. Bref, ils ne l'ont joué pour la première fois ensemble et avec Hélène que le samedi précédent le concert. Ils se sont débrouillés tous les deux pour répéter les 3 jours suivants autant que possible, c'est à dire entre deux courses-poursuites dans le jardin... et voilà le résultat, bluffant ! dixit Hélène.

Pour ma part, je ne me lasse pas de les réécouter.

jeudi 16 juin 2011

Examen pour Adam et Félix

Accompagnés par leur professeur, Hélène, au piano.

Pour commencer "Le clown" de Kabalevsky :




Puis le 1er mouvement du concerto n° 5 de Seitz :




Un GRAND bravo à tous les deux !

samedi 21 mai 2011

Envoi de photo par MMS sur mon blog


Premier essai réussi, c'est Félix qui s'y colle : je prends une photo avec mon téléphone mobile et hop! elle apparaît dans les 10 secondes sur mon blog ! Incredible, isn't it ?