vendredi 26 mai 2017

Le lac de Garde

Nous mangerons finalement au bord du lac pour le plus grand bonheur de cette petite famille de cygnes avec qui nous partageons quelques galettes de maïs.


Pendant que nous nous contenterons de quelques petites glaces...


Blés et coquelicots

Je prends quand même le temps de faire une photo.


Superbe boucle

De l'avis général, nous faisons aujourd'hui peut-être la plus belle boucle de notre séjour : montée jusqu'à Valeggio sul Mincio, puis Custoza et Castelnuevo del Garda. Beaucoup de dénivelé, mais des paysages magnifiques et variés. Le tout mené d'une seule traite (plus de 40 km) par Claire sur un rythme effréné. Je ne sais pas ce qu'elle avait mangé... peut-être ma part de pizza d'hier ?

Bref, un des rares moments où elle s'est arrêtée.


Borghetto

Puis nous rejoignons ce village superbe qui semble être le point de ralliement de tous les cyclistes de la région.




5ème jour

Nous remontons encore le Mincio mais poussons cette fois jusqu'à la retenue d'eau.


jeudi 25 mai 2017

Repas du soir

Nous avons été plus raisonnables. On a cependant craqué pour un plateau de fromages sans doute en raison de la frustation de ce matin...




Retour en train - encore !

Mais cette fois pas de souci, le train nous attend, le chauffeur nous indique où mettre nos vélos et m'autorise même à prendre une photo de sa cabine !





Et votre serviteur.


Roméo et Juliette

Incontournable quand on vient à Vérone, la visite du célèbre balcon. Pourtant Shakespeare a tout inventé. Tout est faux : de la maison-musée "inventée" en 1905 jusqu'au balcon rajouté en 1940.


Mais il reste la ferveur romantique des visiteurs qui, elle, est bien authentique. En voici la preuve au travers des très nombreux témoignages présents dans le porche d'entrée.


Les arènes de Vérone

Construites en 30 après JC. Elles pouvaient accueillir 30 000 personnes.


Et un élément de décor pour un des spectacles qui y sont produits.


Vérone !

Nous retrouvons Victor Emmanuel II le vainqueur de Solférino.


Et attaquons le repas de midi. Claire mange par mégarde la moitié de ma part mais bon, ça  va, j'ai des réserves.


Un marché

Sur notre route, un marché. Toujours agréable de s'y arrêter.



Et juste derrière, un marchand de fromages. Mais nous avons déjà acheté notre petit repas de midi, nous serons forts et ne prendrons rien. De toute façon on mange trop.


Temps légèrement couvert avec un peu de vent

Et ce n'est pas plus mal, nous pédalons au frais. Le temps ne se prête pas trop aux photos et, de plus, rien d'extraordinaire sur le parcours très agréable : des vignes, des fermes. Petite difficulté ici, le sol plein de graviers met à rude épreuve notre sens de l'équilibre.


4ème jour direction Vérone

Grosse étape aujourd'hui, nous partons tôt pour éviter la chaleur au maximum.


mercredi 24 mai 2017

Et nous retrouvons la cuisine italienne

C'est une catastrophe. Anti pasti, primi piatti, secundi piatti i tutti quanti.










Et autres medecines...