dimanche 16 août 2020

Aller à Moissac par le canal latéral à la Garonne

Belle découverte du cyclotourisme pour la quasi totalité des participants pour ces deux jours de balade le long du canal latéral. Il y a Fabienne, Pamela, Philippe, Jesus et moi-même, Claire étant malade n'a pas pu venir au dernier moment mais elle nous rejoindra au restaurant et à l'hôtel. 

Presque 140 km aller retour, une belle performance pour tout le monde et souvent un record personnel, cette distance était une première pour beaucoup mais le temps était suffisamment clément pour que nous arrivions à Moissac presque frais. Le retour a été un peu plus compliqué à cause de la chaleur mais tout s'est bien passé.

Nous rencontrerons énormément de cyclistes et de cyclotouristes, des confirmés et des débutants repérables à leurs équipements. C'est toujours avec énormément de plaisir que je constate enfin l'essor de cette activité.


Le matin, le temps est légèrement couvert mais nous comprendrons le lendemain que ce n'est peut-être pas plus mal...


Une petite pause sur l'aire de Grisolles où nous apprécierons de nous rafraîchir le lendemain.



Nous mangeons à Montech. Tout le monde est en forme. Petite visite au bar du coin où nous prenons un café et certains une glace....



On a quand même réussi à se perdre sur le canal, une performance !



Je ne sais plus pourquoi nous rions à ce moment précis mais cela a été quasiment comme ça pendant tout le trajet.


Le port de Castelsarrasin, très joli village pour ce qu'on en voit à partir du canal, ça donne envie d'y vivre.


Les mauvaises langues diront qu'on a fait tous les bistrots...


Le serveur a de la répartie, très sympathique.




Le pont-canal du Cacor qui enjambe le Tarn. D'où vient et que signifie ce nom ? Quelques pistes ici dans Nom de lieux et de personnes de Moissac.


Quoi qu'il en soit, à chacun sa technique, plus ou moins périlleuse, pour le traverser.



Arrivée à Moissac.


Nous dormons au Chapon fin et mangeons le soir à Lou Grill juste à côté.
Après nos courses du matin au marché local, nous passons devant l'Abbaye Saint-Pierre.


Et nous retrouvons une des passerelles du canal.






Voilà, voilà, nous nous retrouvons le soir à la maison, chacun devant récupérer ses affaires que Claire avait ramenées en voiture et, du coup, ayant improvisé une grillade de magrets de canard et quelques pâtes nous terminons ce périple par une excellent soirée autour d'un petit repas.


mercredi 29 juillet 2020

Pont-canal de l'Hers

 En reconnaissance pour une future randonnée de deux jours, je suis allé avec Pamela, Philippe et Jesus jusqu'au Pont-canal de l'Hers qui permet au canal latéral à la Garonne d'enjamber la rivière l'Hers, son nom complet est l'Hers-Mort, après Saint Jory, direction Bordeaux.

Il faut noter qu'il y a deux Pont-canaux de l'Hers, celui que je viens de décrire et un autre à Gardouch qui est lui enjambé par le Canal du Midi de l'autre côté de Toulouse, direction Narbonne. Les deux canaux, le Canal du Midi et le Canal Latéral sont désignés ensemble sous le nom de Canal des Deux-Mers et permettent de joindre la Méditerranée à l'Atlantique 

Malgré deux crevaisons, événement exceptionnel, nous nous sommes régalés avec un petit périple d'environ 40 km, en passant par Seilh, la passerelle et en innovant un nouveau parcours pour rejoindre le canal en suivant un autre groupe de cyclistes en qui nous avions confiance mais qui étaient en réalité encore plus perdus que nous... 


dimanche 26 juillet 2020

A la Fine Gaule !

Petite visite avec Marc et Sylvie aux étangs de la Fine Gaule, le club de pêche de Beauzelle aux "Quinze sols" près de Toulouse. Les étangs sont d'anciennes gravières réaménagées, le cadre est idyllique, très reposant et les pêcheurs sont sympas.


dimanche 19 juillet 2020

Ah la Drôme, toujours un plaisir !

Je ne me lasse pas de retrouver cette partie de la Drôme, Romeyer, Die, Marignac, Chamaloc et le col de Rousset.

Romeyer


Les rues confidentielles de Die.



Je suis déjà amoureux des guitares mais celle-ci m'a tapé dans l’œil...


Du côté de Marignac...



Retour vers Chamaloc et ses champs de lavande.




Une de mes nombreuses pauses pendant la montée du Col de Rousset...


A chaque fois, quand j'arrive au col et que je photographie les lacets parcourus je me dis qu'il ne faut quand même pas être bien cintré pour prendre du plaisir à faire ça...



mercredi 8 juillet 2020

Rencontre de cyclotouristes

Toujours notre balade hebdomadaire du mercredi mais cette fois avec Jesus. Nous revenons par St Jory et nous échangeons avec un premier cyclotouriste qui partait le jour même à destination de Royan et qui nous laisse sur place, en même temps c'est pas dur.

Ce n’était pas fini, nous croisons un équipage impressionnant, deux personnes portant chacun leur enfant plus tout un tas de sacoches et autres équipements divers. Nous échangeons rapidement avec la maman, le papa étant déjà reparti direction Toulouse, cela fait une semaine qu'ils sont partis et veulent faire le tour du monde si possible à cause du Covid-19. A ma demande, elle me donne le nom de leur blog en souriant : CSCD, autrement dit Culs en Selle et Couilles en Danseuse. Pas besoin de le noter, on s'en rappelle naturellement ! Trop sympas, on va les suivre, c'est sûr ! Allez faire un tour de temps en temps, ils ont prévu un Tour du Monde en cinq ans !

Bon, comme je n'ai pas pensé à les prendre en photo, il faudra se contenter du lien que j'ai mis vers leur blog et d'une photo de nous deux avec un objectif bien plus modeste : grimper sur la passerelle de Seilh pour rentrer au bercail.



Après la tempête...

Fin juin, vent violent et grêle sur la région. Balade hebdomadaire du mercredi avec Christian et nous découvrons un arbre couché sur le "chemin des crottes" qui va de Cornebarrieu à l'entrée de la déchetterie d'Aussonne. Ça n'a l'air de rien mais impassible de le déplacer, ça pèse un âne mort ! Heureusement , il est très facile à enjamber.


dimanche 17 mai 2020

Toulouse après le confinement

Ce dimanche matin première "grosse" sortie depuis la fin du confinement : aller/retour au centre de Toulouse, en gros 25 km. Résultat : je suis crevé et je dors une bonne partie de l'après-midi. Il était temps que ça s'arrête...

Beaucoup de monde sur les bords de la Garonne, la digue était remplie, à bonne distance, de marcheurs, coureurs à pied, cyclistes et enfants.

Par contre, en dehors des marchés, les rues de Toulouse sont désertes, je ne m'y fais pas.

On n'a pas l'habitude de voir la place du Capitole tous commerces fermés par un beau soleil.


Ni  la rue Saint Rome et la rue des Changes, qui permettent de rejoindre les Carmes, vides comme ça.


Et plein de places libres sur les bancs de la place de Président Thomas Wilson


Moralité, quand les magasins, les restaurants et les bars sont fermés, les Toulousains font du sport.

jeudi 26 mars 2020

Dixième jour de confinement à Toulouse

Plus de vélo depuis dix jours, personne dans les rues de Toulouse, c'est à la fois triste et plein d'espérance.

J'étais profondément désolé de voir le monde que j'allais laisser à mes enfants, à mes petits-enfants.

J'espère, je sais, que de cet événement tragique naîtra quelque chose de positif.

Une fois cette terrible pandémie derrière nous, quel qu'en ait été le coût, notre société devra se poser enfin les bonnes questions : dans les activités humaines, qu'est-ce qui a du sens, vraiment du sens ? Qu'est ce qui est essentiel ?

dimanche 23 février 2020

Panorama au port Viguerie, Toulouse

Ce matin, petite promenade dominicale comme d'habitude, le temps est superbe.
En revenant par la rive gauche de la Garonne, nous nous arrêtons au port Viguerie, le panorama, la lumière toute en douceur, envie de partager ce moment magique.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir.


jeudi 2 janvier 2020

La piste cyclable vers la base de loisirs de Sesquières est réouverte

Décidément, c'est la fête en ce moment ! La piste cyclable qui va du pont de Blagnac à la base de loisirs de Sesquières est toute neuve et de nouveau ouverte elle aussi au public.
Cette piste a toute son importance car elle permet de rejoindre facilement le canal latéral de la Garonne à partir de Blagnac.



lundi 30 décembre 2019

Daux, encore !

Et Claire qui me dit qu'elle n'était encore jamais allée au bistrot Chez les filles !
Aujourd'hui il faisait un temps superbe, un peu de gel le matin mais très beau soleil, pas de vent, et voilà, c'est réparé.
Le temps idéal pour se balader sur le plateau de Daux et observer les oiseaux et les avions.


jeudi 26 décembre 2019

La digue du Pont de Blagnac à Toulouse est réouverte !

Petit cadeau de Noël ce matin, la digue qui va du pont de Blagnac jusqu'au Bazacle de Toulouse est de nouveau ouverte au public.
Je crois bien que ça fait bien deux ans que la digue était fermée en tout ou partie à cause des travaux de rénovation et d'entretien.
C'est une très bonne nouvelle car sur cette digue se trouve une piste partagée par les cyclistes et les piétons qui permet d'atteindre le Bazacle puis la place Saint Pierre et donc tout le centre ville, sans jamais croiser une voiture.
La piste sur la digue est doublée en contrebas d'une autre piste qui se trouve au ras de l'eau. Et, comme on peut le juger sur la deuxième photo, passer par là après les crues de la Garonne sera toujours un peu aléatoire.



mercredi 4 décembre 2019

Purge du canal du midi

C'était annoncé, je suis allé voir : la purge exceptionnelle du canal du midi en plein centre de Toulouse.

L'aspect habituel du canal...


Et ce qu'on voyait aujourd'hui.


Le peu de profondeur du canal est surprenant.


Des employés municipaux nettoient le fond du canal au moyen de harpons, des fauteuils à roulette, des chariots de supermarché, des landeaux, etc. Mais surtout des vélos en quantité.


Une pensée m'assaille soudain : mon vélo ! C'est sans doute là qu'il a fini. Et c'est peut-être celui-là ! Aïe...